Vous avez dit démocratie d’opinion ?

C’est quoi, la démocratie d’opinion ?

Est-ce que révéler une soi-disant opinion publique par sondage, micro-trottoirs ou petits-films-formatés-tous-pareils pour faire parler des « vrais » gens c’est de la démocratie participative ?

Ou, au contraire, est-ce que cela ne nous éloigne pas de l’exercice indispensable de la délibération ? En mettant sous les feux des projecteurs le résultat de pseudo consultations, ne risque-t-on pas d’oublier l’essentiel : quelle est la question ? qui la pose ? à qui ?

Vous pensez aussi que, pour être active, une minorité risque de s’abîmer dans la communication ? Vous avez l’impression que votre opinion est transformée dès qu’elle apparaît sur cinq colonnes à la Une ou sur des écrans en 4 par 3 ? Vous trouvez que les lieux de débat réel manquent ? Investissez cet espace de discussion ouvert par Pierre Mahey, administrateur de l’Adels avec son texte « Une pseudo démocratie d’opinion » téléchargeable ici : https://democratielocale.files.wordpress.com/2006/12/democratiedopinion_mahey.pdf

Publicités

4 réflexions sur “Vous avez dit démocratie d’opinion ?

  1. Je suis toujours étonné d’entendre ou de voir de nouveaux qualificatifs pour la démocratie. Un peu comme s’il y en avait plusieurs ou si on avait besoin de se trouver une excuse pour penser autrement.
    On peut définir la démocratie comme Napoléon: » c’est quand tout le monde pense comme moi », ou comme le Dictionnaire: » gouvernement où le peuple exerce la souveraineté ». Je préfère y voir une profonde valeur morale inaliénable et inaltérable fondée sur un intense respect des autres incitant à écouter pour mieux comprendre afin que les décisions pleinement issues de la démocratie redonne un vrai sens à la devise: » LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ».
    Je considère, mais cela n’engage que moi, que les faux semblants destinés à une démocratie de façade sont une trahison qui devrait être sanctionnée. On ne vote pas pour être duppés, on élis pas des leurres. Et si la démocratie passait d’abord par l’honorabilité?
    Mesdames et Messieurs les politiques qu’en pensez-vous?
    Joël MASSUARD

  2. Dans un contexte politico médiatique, on est en droit de douter de ce qu’est l’opinion et de ce que l’on fait dire à l’opinion.
    Dans un contexte idéologique politico médiatique, on est en droit de s’interroger sur ce qu’est la démocratie et ce que chacun veut lui faire faire.

    Gandhi, le petit père des pauvres disant :
    « La démocratie, ce n’est pas quand quelques-uns prendront le pouvoir, c’est quand tous les citoyens dénonceront les abus de pouvoir ».

  3. La démocratie d’opinion fonde les décisions politiques en fonction de l’avis majoritaire exprimé par l’opinion publique. Le principal levier de l’action politique repose alors sur les sondages.Mais les techniques de démocratie d’opinion utilisées (sondage,réunions participatives…) sont-elles des moyens d’expression démocratique ou un instrument de manipulation ?

    Pour info, un blog sympa s’est spécialé sur le thème du dialogue : http://www.dialogue2007.com

  4. * Svp, confirmez la réception de ce courriel et faites circuler l’information. Merci !

    * Lisez GRATUITEMENT et faites lire L’ÉTAU POLICIER sur le site suivant : http://www.etaupolicier.com ou http://www.etaupolicier.com (Si vous ne pouvez accéder au site, faites moi le savoir par courriel. Car il est possible que la Sûreté du Québec, corps policier de la province de Québec, au Canada, en bloque l’accès, ne souhaitant pas que ses illégalités clandestines soient connues des citoyens : jacnaliste@gmail.com ou jacques120@sympatico.ca ou cag_30b8@hotmai.com ou encore zibilili@yahoo.fr ).

    C’est le titre d’un livre de 278 pages relatant une grande enquête journalistique de plus de six années sur les activités illégales et clandestines de la police en civil du Québec. Dans ce monde de l’ombre et du silence, les droits et libertés ne valent rien. La problématique n’est pas typique au Québec, elle est universelle, les tactiques policières étant les mêmes partout. Bref, peu importe le pays où vous habitez, la police en civil ( municipale, régionale, provinciale ou nationale ) procède ainsi.

    Mon nom est Jacques Martel, journaliste québécois depuis près de 40 ans. J’ai pratiqué mon métier dans des stations de la radio régionale, ensuite au quotidien Le Droit d’Ottawa, à la télé de Radio-Canada d’Ottawa, de Montréal et enfin dans l’Ouest canadien pour le Téléjournal. À titre de journaliste indépendant, j’ai effectué l’enquête et écrit L’Étau Policier, le premier d’une série de trois. Ils ont tous été rédigés selon les règles journalistiques et ne contiennent ni propos diffamatoires, ni d’incitation à la haine, au vandalisme et autres violences.

    Sur le site, vous pouvez lire GRATUITEMENT le livre au rythme de 5 pages chaque jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s