Assemblée générale de l’Adels : le débat !

Un an après l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête de l’État et un mois après les municipales marquées par une nette percée de la gauche, l’heure est aux interrogations :

  • Quid de la démocratie participative aujourd’hui ?
  • Quels bilans politiques ?
  • Quelles perspectives lui donner ?
  • Quid de l’action des élus locaux et de leurs prérogatives ?
  • Et, enfin, comment parvenir à ce que la démocratie permette une meilleure justice sociale ?

Tour à tour les militants de l’Adels prennent position, questionnent les pratiques, cherchant à déterminer ce qu’il revient de mettre en place pour que le champ de la participation intègre et s’adapte aux problématiques actuelles. Retour sur les moments marquants de cette AG.

Bilan et perspectives de la démocratie participative
Loïc Blondiaux, professeur en science politique à Lille estime qu’aujourd’hui l’aspiration à la démocratie participative est en train de stagner voire de passer de mode, tout en se banalisant.
Un paradoxe que François Hannoyer, le directeur de l’Adels considère comme le signe de l’essor de l’aspiration à la participation.

Pour Philippe Brachet, maître de conférences à Paris 10, ces contradictions sont la marque d’une confusion et signifient qu’il est temps pour la démocratie participative de se redéfinir.
L’occasion enfin pour Serge Depaquit de rappeler que pour lui la participation doit rimer avec décision.

ag1

> écoutez l’extrait 1 <

Démocratie locale et décentralisation : le retour de l’État ?
Si pour Loïc Blondiaux, la décentralisation dans sa forme émancipatrice est aujourd’hui en recul, François Hannoyer en appelle au contre-pouvoir délocalisé. Le risque pour Loïc Blondiaux c’est la main mise des élus locaux sur le pouvoir décentralisé.

ag2

> écoutez débat AG 2 <

De la participation à la justice sociale ? Comment faire le(s) lien(s) ?
Jean Berthinier, adjoint chargé de la démocratie locale et de la citoyenneté à la mairie de Villeurbanne, souligne l’absence de certaines catégories de populations dans les structures participatives. En cause : la difficulté à lier les problématiques sociales à la question de la participation, comme le rappelle Loïc Blondiaux.
Pour Jean-Marc Noirault de la Métro Grenoble, la démocratie participative peine à sortir des logiques d’appareil.
Bénédicte Madelin, de Profession Banlieue en conclut que la démocratie participative se contente souvent de rester sourde à certaines revendications….

ag3

> écoutez débat AG 3 <

Aux membres de l’Adels de jouer !

Réalisé par Aline Chambras

Si vous préférez définitivement les images qui bougent, c’est ici !

Publicités

2 réflexions sur “Assemblée générale de l’Adels : le débat !

  1. Pingback: Rue de la Chouette » Archives » Démocratie XIE rencontres de la démocratie locale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s